La nouvelle Mise à Jour d'Irae : Reconquêtes, vient de sortir !
« Que l'Unique guide vos pas, voyageur. »
La Bibliothèque

L'homme qui s'occupait de ces rayonnages majestueux s'appelait Liberté, mais il est mort il y a plusieurs dizaines d'années. Depuis, les livres auraient pu être à l'abandon, mais un petit groupe de volontaires continue d'en écrire de temps en temps. Certains racontent même que plusieurs ailes de la Bibliothèque seraient cachées au public, invisibles derrières les murs à l'odeur de vieux papier.


La Bibliothèque est le Wiki d'Irae et de son univers. Sélectionnez un livre, une étagère, et commencez à lire pour vous imprégner de ces cultures, paysages, créatures et corps de métiers qui font la beauté de cet environnement fictif. Lire l'intégralité de la bibliothèque n'est pas nécessaire, aussi contentez-vous d'ouvrir les ouvrages dont le nom ou le sujet vous intéresse : vous êtes ici pour passer un moment agréable !
Si vous ne savez pas par où commencer, ou que vous préparez votre candidature, rejoignez le Hall d'entrée !

[Tout ouvrir]
Monde d'Aestiantine
Monde » Aestiantine
Monde » L'Aube des Temps
Monde » La Grande Ceinture
Monde » Les deux Lunes
Monde » Météorologie
Ennemis de l'Humanité
Ennemi » Les Aberrations
Ennemi » Les Grandes Vagues
Ennemi » Les Noirceurs
Métiers
Métier » Les Archimages
Métier » Les Artisans-Mages
Métier » Les Aruspices
Métier » Les Mémoires
Métier » Les Sentinelles
Métier » Les Veilleurs
Culture en Aestiantine
Culture » La Justice
Culture » La Politique
Culture » Le Sommeil
Culture » Les Armées
Culture » Les Effacés
Culture » Les Fêtes de Saisons
Culture » Les Noms de Famille
Régions de la planète
Région » Ancien Empire Tekuko
Région » Collines de Muuv
Région » Damier de Bréal (plaine)
Région » Enclave de Badradine
Région » Le Val de Veglion
Région » Les Gorges de l'Unique
Région » Les Grottes de Dranah
Région » Les Steppes d'Illouand
Région » Monts Cyrbrö (monts)
Région » Plaines d'Ylmär
Région » Prairies de Phlavari
Région » Trois Venhua (îles)
Magies éthériques
Magie » L'Éther
Magie » La Foliomancie
Magie » La Mécanancie
Magie » Le Runisme
Magie » Les Accélérations
Magie » Les Échanges d'éther
Cités et lieux d'interêt
Lieu » L'Ecrin
Lieu » L'Erlui
Lieu » La Grande Académie
Lieu » La Grande Earghan
Créatures et animaux
Créature » Les Animaux Forestiers
Créature » Les Arachs
Créature » Les Brutabracs
Créature » Les Cabricornes
Créature » Les Delepteros
Créature » Les Doulons
Créature » Les Narius
Créature » Les Pleureurs
Religion et croyances
Religion » La Forêt
Religion » Le Ahn
Religion » Le Culte du Rêveur
Religion » Le Laehsaelf
Religion » Le Ratakaju Gedol
Religion » Le Tumashi
Flore et nature
Flore » Les Arbres
Flore » Les Buissons
Flore » Les Divers
Flore » Les Fleurs
Flore » Les Herbes
Mythes et légendes
Mythe » Inferno
Mythe » L'Ombre du Gardien
Mythe » La ville de pierre
Mythe » Le temps des Déluge
Mythe » Les Dragons
Mythe » Les mégalithes de Norec
Mythe » Les Rêves Noirs
[HRP] Gameplay
[HRP] Gameplay » L'Archimage
[HRP] Gameplay » La Chasse
[HRP] Gameplay » La Lettre
[HRP] Gameplay » La Méca Symbio
[HRP] Gameplay » Les Ressources

Les Steppes d'Illouand

« Les Steppes d'Illouand », étagère Régions de la planète

Topographie générale et emplacement géographique

Située complètement au nord du continent de l'Unique, cette région se trouve comme son nom l'indique, parsemée de steppes à la végétation chiche et de petites montagnes. Ses côtes sont quand à elle composées en majorité par des falaises escarpées donnant directement sur les flots. Il est aussi quelques plages de galets qui sont bien souvent utilisée par la population locale afin d'y construire divers accès maritimes. Les légendes quand au nom des Steppes d'Illouand sont assez vagues, la plus populaire est que c'est le nom que lui aurait donné Lorian lui même après avoir séjourné dans l'endroit, cela lui aurait été soufflé par les bruit des vagues qu'il se plaisait à écouter. Les Mémoires n'ont jamais pris la peine d'infirmer ou confirmer cette légende.

Les Steppes sont en grandes partie un territoire en friche, constellé d'une multitude de petits villages de bergers, y élevant du bétail. Il est aussi une dizaine de carrière répartie de manière relativement équitable sur le territoire. Il fût un temps, les montagnes disposaient de minéraux en abondance, mais les mines ont été épuisées et les villes ou villages qui s'étaient construit autour ont été déserté, ne laissant plus que quelques communautés qui élèvent des chèvres. Le pâturage abondant fait de cette région un réservoir à bétail non négligeable, mais la terre peu fertile réduit grandement les possibilités agricoles. Aussi, la population est tournée soit vers les flots, soit vers leurs chèvres qui font la risée des autres régions, qui disent qu'elles sont la seule compagnie que peuvent espérer les hommes dans ce coin paumé.


Gouvernance et chiffres

L'endroit est relativement peuplé, mais s'il l'est de manière disparate, deux villes portuaires se démarquent particulièrement, Fallouam et Illear, qui sont toutes deux peuplées d'entre 30 000 et 50 000 habitants. C'est d'ailleurs en celles-ci que se sont installées deux branches de famille des Élus, qui se livrent une guerre bonne enfant sur le terrain économique. Elles s'accordent néanmoins sur la gouvernance du reste du territoire, la rivalité qu'elles entretiennent est d'ailleurs plutôt bénéfique à la population puisqu'elle empêche tout excès. Le terrain dans les Steppes est assez sûr, du fait qu'à part dans les régions montagneuses, qui sont les moins peuplées, il est une excellente visibilité. De ce fait, les aberrations et voleurs ne peuvent guère se cacher des milices et veilleurs en faction.
Le culte de l'Unique y est bien sûr présent, mais la quasi-totalité de la population se dit croyante dans le Songe. Quand à sa pratique, elle est un peu moins répandue dans les deux grandes cités, mais elles l'est de manière quasi-systématique dans le milieu rural et les petites bourgades.


Culture

La population des steppes d'Ilouand est avant tout rurale, et dispose de ce fait le taux d'alphabétisation le plus faible du Continent de l'Unique. Ils sont aussi ceux qui disposent de la plus mauvaise réputation auprès des autres régions, où ils sont perçus comme des rustres préférant forniquer avec leur bétail plutôt que de s'intéresser aux arts et autres choses de personnes civilisées. Néanmoins, tout ceux qui prennent le temps de s'intéresser à la culture Ilouand savent que c'est en fait un endroit où il fait bon vivre, accueillant malgré le paysage presque désolé.

L'élevage est ce qui donne le rythme à la vie d'Ilouand, les saisons de pâturage étant une période calme où peu de chose se passe, et à l'inverse, l'hiver cloisonnant le bétail dans endroits chauds, le peuple se répand alors en une multitude de festivals. Seule région où l'hiver est une saison festive, il est une légère affluence des autres régions dans les deux grandes cités. Le reste de la vie est rythmée par un quotidien ponctuée des quelques fêtes organisées pour rendre grâce au Songe.

Sauf en période de gestation, l'égalité des genres est respectée, et il n'existe pas de réelle distinction entre hommes et femmes, aucuns métier ne prends que l'un ou l'autre. Du moins en théorie, il reste que certaines professions sont plus souvent associées à un genre ou l'autre, et qu’exercer celles-ci quand on est du mauvais genre peut faire la cible de quelques moqueries.

En dehors des cérémonie festives, si le culte du Rêveur permet l'homosexualité, elle est très souvent mal perçue, et si elle n'est pas l'objet d'ostracisation sociale, elle est l'origine de quolibets sur la nature différente de l'individu concerné. Les homosexuels de genre masculins en sont d'autant plus touché, puisque considérés comme des hommes peu virils voir comme des femmes avec un corps d'homme.

La vie est plutôt simple dans l'Ilouand, et ce n'est pas une vie faste qui y attends ses habitants, mais il est de notoriété commune que l'hospitalité des steppes est parmi les plus développée du monde, même quand ils ont peu à donner, ils le font. La conception de famille étant assez particulière, puisque non liée au sang mais bien à la bonne entente de ses membres. Aussi un membre a pu être « adopté » alors même qu'il était déjà adulte. Il n'est pas rare qu'un seul et même individu soit considéré comme membre d'une multitude de familles.

Il est des communautés de paria, ceux qui portent l'étoile à trois branches, qui se sont fondées dans les territoires les plus reculés des steppes, généralement dans les monts, exploitant les mines abandonnées. Problème étant que personne ne les protège, aussi ils ont un taux de mortalité assez élevé, du fait que les aberrations s'en donnent à cœur joies dans ces communautés facilement attaquables. Ils ont un commerce précaire avec le reste de la population.


Diplomatie

Les steppes d'Ilouand entretiennent des relation cordiales avec à peu près tout le monde, il est juste quelques difficultés avec ceux de la mer de sable, du fait de la grande différence culturelle et religieuse. Ils entretiennent d'excellente relations avec la cité de Baelm et avec les plaines d'Ylmar en général. Les relations avec l'enclave sont presque inexistantes.