La nouvelle Mise à Jour d'Irae : Reconquêtes, vient de sortir !
« Que l'Unique guide vos pas, voyageur. »
La Bibliothèque

L'homme qui s'occupait de ces rayonnages majestueux s'appelait Liberté, mais il est mort il y a plusieurs dizaines d'années. Depuis, les livres auraient pu être à l'abandon, mais un petit groupe de volontaires continue d'en écrire de temps en temps. Certains racontent même que plusieurs ailes de la Bibliothèque seraient cachées au public, invisibles derrières les murs à l'odeur de vieux papier.


La Bibliothèque est le Wiki d'Irae et de son univers. Sélectionnez un livre, une étagère, et commencez à lire pour vous imprégner de ces cultures, paysages, créatures et corps de métiers qui font la beauté de cet environnement fictif. Lire l'intégralité de la bibliothèque n'est pas nécessaire, aussi contentez-vous d'ouvrir les ouvrages dont le nom ou le sujet vous intéresse : vous êtes ici pour passer un moment agréable !
Si vous ne savez pas par où commencer, ou que vous préparez votre candidature, rejoignez le Hall d'entrée !

[Tout ouvrir]
Monde d'Aestiantine
Monde » Aestiantine
Monde » L'Aube des Temps
Monde » La Grande Ceinture
Monde » Les deux Lunes
Monde » Météorologie
Ennemis de l'Humanité
Ennemi » Les Aberrations
Ennemi » Les Grandes Vagues
Ennemi » Les Noirceurs
Métiers
Métier » Les Archimages
Métier » Les Artisans-Mages
Métier » Les Aruspices
Métier » Les Mémoires
Métier » Les Sentinelles
Métier » Les Veilleurs
Culture en Aestiantine
Culture » La Justice
Culture » La Politique
Culture » Le Sommeil
Culture » Les Armées
Culture » Les Effacés
Culture » Les Fêtes de Saisons
Culture » Les Noms de Famille
Régions de la planète
Région » Ancien Empire Tekuko
Région » Collines de Muuv
Région » Damier de Bréal (plaine)
Région » Enclave de Badradine
Région » Le Val de Veglion
Région » Les Gorges de l'Unique
Région » Les Grottes de Dranah
Région » Les Steppes d'Illouand
Région » Monts Cyrbrö (monts)
Région » Plaines d'Ylmär
Région » Prairies de Phlavari
Région » Trois Venhua (îles)
Magies éthériques
Magie » L'Éther
Magie » La Foliomancie
Magie » La Mécanancie
Magie » Le Runisme
Magie » Les Accélérations
Magie » Les Échanges d'éther
Cités et lieux d'interêt
Lieu » L'Ecrin
Lieu » L'Erlui
Lieu » La Grande Académie
Lieu » La Grande Earghan
Créatures et animaux
Créature » Les Animaux Forestiers
Créature » Les Arachs
Créature » Les Brutabracs
Créature » Les Cabricornes
Créature » Les Delepteros
Créature » Les Doulons
Créature » Les Narius
Créature » Les Pleureurs
Religion et croyances
Religion » La Forêt
Religion » Le Ahn
Religion » Le Culte du Rêveur
Religion » Le Laehsaelf
Religion » Le Ratakaju Gedol
Religion » Le Tumashi
Flore et nature
Flore » Les Arbres
Flore » Les Buissons
Flore » Les Divers
Flore » Les Fleurs
Flore » Les Herbes
Mythes et légendes
Mythe » Inferno
Mythe » L'Ombre du Gardien
Mythe » La ville de pierre
Mythe » Le temps des Déluge
Mythe » Les Dragons
Mythe » Les mégalithes de Norec
Mythe » Les Rêves Noirs
[HRP] Gameplay
[HRP] Gameplay » L'Archimage
[HRP] Gameplay » La Chasse
[HRP] Gameplay » La Lettre
[HRP] Gameplay » La Méca Symbio
[HRP] Gameplay » Les Ressources

Les Narius

« Les Narius », étagère Créatures et animaux

•Cet animal peut être joué par les Piliers des Joueurs.



Le Nariu
Durée de vie: 3 ans
Age adulte: 2 mois
Description
Ces adorables créatures, mesurant entre 7 et 10 cm de haut et 15-20 de long en comptant leur queue, ont globalement l’apparence d’un oiseau, pouvant prendre diverses couleurs mais gardant généralement des tons proches des couleurs de l’automne. La grosse différence est qu’ils possèdent quatre pattes à l’apparence un peu plus féline. Ils utilisent leur longue queue pour s’accrocher aux branches et saisir les fruits et baies avec leur pattes avant de les rapporter au nid.

Leur peau est recouverte d’un duvet blanc en dessous des plumes. Duvet qui est d’ailleurs la seule chose qui recouvre l’épiderme des jeunes de 1 semaine à 1 mois. Il existe néanmoins une sous-espèce qui vit dans les déserts et qui ne possède pas ce fameux duvet, munie de couleurs plus chatoyantes. Il s’agit du nariu des sables. Le bec chez la femelle est légèrement moins robuste et gros étant donné que ce sont principalement les mâles qui s’occupent de ramener la nourriture et de percer les coques de fruits lorsque la femelle s’occupe des petits.

Mode de vie
Ce sont des animaux très expressifs. Ils manifestent tout de manière très visible physiquement. Ainsi, un nariu joueur va sautiller partout et devenir un peu agité. Si il est curieux, il va pousser un petit cri en dressant la queue et en s’avançant prudemment vers l’objet de sa curiosité, donnant des petits coups de pattes en avant lorsqu’il sera devant. Si il est content, il se mettra à chanter. Si il est effrayé, il gonflera ses plumes et ses poils pour se rendre plus gros. Ils sont assez durs à approcher sans les voir s’envoler mais le meilleur moyen reste de leur présenter de la nourriture.

Leur chant est le plus mélodieux connu chez les oiseaux. Ils peuvent, de plus, retenir une mélodie allant jusqu’à 5 minutes si ils y sont dressés. Une fois dressés, ils se montrent également beaucoup plus affectueux et moins craintifs (pour peu qu’on s’occupe correctement d’eux). Ils ont la curieuse habitude de vouloir répéter les mélodies qu’ils entendent.

Ce sont des fructivores. Ils mangent tous types de baies et fruits mais sont tout particulièrement friands de corolles. Une corolle suffit néanmoins à nourrir deux narius adultes. Lors des saisons plus froides, ils se nourriront de fruits à coques comme des noix, marrons, etc. qu’il percent avec leurs becs solides. Ils sont assez fragiles et leur système immunitaire est loin d’être robuste. Ainsi, leur espérance de vie n’est guère élevée étant donné qu’ils ne résistent pas bien aux changements, même les plus mineurs. Les narius des sables ont une espérance de vie un petit peu plus élevée étant donné que leur environnement est moins froid et, vu qu’il n’y a pas de corolles dans le désert, ils sont surtout friands de fruits tropicaux divers. Mais le surplus de chaleur peut également les tuer.

Les bébés narius quittent le nid à 2 mois, après que leurs géniteurs leurs aient appris à utiliser leur queue, ailes et pattes de manière appropriée. Ils iront chercher un partenaire en l’attirant grâce à leur chant. Celui qui a le plus mélodieux sera le premier à trouver son ou sa partenaire.

Elevage
L’élevage des narius est très pratiqué. Ils sont dressés à chanter pour les nobles et selon la “qualité” du chant que les narius peuvent fournir, ils passent de chers à extrêmement chers. Ainsi, ce sont généralement des animaux achetés par des personnes avec beaucoup de moyens et qui ont le temps de s’en occuper (ou qui ont des personnes à leur service pouvant s’occuper du nariu à leur place). Le commerce est présent partout et très apprécié. Pour les élever, ils sont capturés la nuit, pendant leur sommeil, et emmené en groupe chez des éleveurs. Ces derniers passent des mélodies en boucle pendant des heures et des heures tous les jours pour les faire chanter.

Bien que l’élevage puisse sembler cruel, ils sont en réalité extrêmement bien traités et lâchés dans des zones semblables à des “réserves naturelles”. Ils sont choyés car ils valent littéralement de l’or. Mais il est vrai que, malgré tout, ils perdent de leur aspect sauvage étant donné qu’ils seront lentement éduqués à ne plus avoir peur des hommes et à devenir affectueux.