La nouvelle Mise à Jour d'Irae : Reconquêtes, vient de sortir !
« Que l'Unique guide vos pas, voyageur. »
La Bibliothèque

L'homme qui s'occupait de ces rayonnages majestueux s'appelait Liberté, mais il est mort il y a plusieurs dizaines d'années. Depuis, les livres auraient pu être à l'abandon, mais un petit groupe de volontaires continue d'en écrire de temps en temps. Certains racontent même que plusieurs ailes de la Bibliothèque seraient cachées au public, invisibles derrières les murs à l'odeur de vieux papier.


La Bibliothèque est le Wiki d'Irae et de son univers. Sélectionnez un livre, une étagère, et commencez à lire pour vous imprégner de ces cultures, paysages, créatures et corps de métiers qui font la beauté de cet environnement fictif. Lire l'intégralité de la bibliothèque n'est pas nécessaire, aussi contentez-vous d'ouvrir les ouvrages dont le nom ou le sujet vous intéresse : vous êtes ici pour passer un moment agréable !
Si vous ne savez pas par où commencer, ou que vous préparez votre candidature, rejoignez le Hall d'entrée !

[Tout ouvrir]
Monde d'Aestiantine
Monde » Aestiantine
Monde » L'Aube des Temps
Monde » La Grande Ceinture
Monde » Les deux Lunes
Monde » Météorologie
Ennemis de l'Humanité
Ennemi » Les Aberrations
Ennemi » Les Grandes Vagues
Ennemi » Les Noirceurs
Métiers
Métier » Les Archimages
Métier » Les Artisans-Mages
Métier » Les Aruspices
Métier » Les Mémoires
Métier » Les Sentinelles
Métier » Les Veilleurs
Culture en Aestiantine
Culture » La Justice
Culture » La Politique
Culture » Le Sommeil
Culture » Les Armées
Culture » Les Effacés
Culture » Les Fêtes de Saisons
Culture » Les Noms de Famille
Régions de la planète
Région » Ancien Empire Tekuko
Région » Collines de Muuv
Région » Damier de Bréal (plaine)
Région » Enclave de Badradine
Région » Le Val de Veglion
Région » Les Gorges de l'Unique
Région » Les Grottes de Dranah
Région » Les Steppes d'Illouand
Région » Monts Cyrbrö (monts)
Région » Plaines d'Ylmär
Région » Prairies de Phlavari
Région » Trois Venhua (îles)
Magies éthériques
Magie » L'Éther
Magie » La Foliomancie
Magie » La Mécanancie
Magie » Le Runisme
Magie » Les Accélérations
Magie » Les Échanges d'éther
Cités et lieux d'interêt
Lieu » L'Ecrin
Lieu » L'Erlui
Lieu » La Grande Académie
Lieu » La Grande Earghan
Créatures et animaux
Créature » Les Animaux Forestiers
Créature » Les Arachs
Créature » Les Brutabracs
Créature » Les Cabricornes
Créature » Les Delepteros
Créature » Les Doulons
Créature » Les Narius
Créature » Les Pleureurs
Religion et croyances
Religion » La Forêt
Religion » Le Ahn
Religion » Le Culte du Rêveur
Religion » Le Laehsaelf
Religion » Le Ratakaju Gedol
Religion » Le Tumashi
Flore et nature
Flore » Les Arbres
Flore » Les Buissons
Flore » Les Divers
Flore » Les Fleurs
Flore » Les Herbes
Mythes et légendes
Mythe » Inferno
Mythe » L'Ombre du Gardien
Mythe » La ville de pierre
Mythe » Le temps des Déluge
Mythe » Les Dragons
Mythe » Les mégalithes de Norec
Mythe » Les Rêves Noirs
[HRP] Gameplay
[HRP] Gameplay » L'Archimage
[HRP] Gameplay » La Chasse
[HRP] Gameplay » La Lettre
[HRP] Gameplay » La Méca Symbio
[HRP] Gameplay » Les Ressources

Fruits, champignons et plantes inclassables

« Les Divers », étagère Flore et nature

« La flore d’Aestiantine est aussi belle qu’elle peut être dangereuse. Gare à vous, botanistes en herbe ! »

La Grande Pourpre

La Grande Pourpre est une plante carnivore, vivant principalement dans l’Enclave et capable d’arracher la main d’une personne qui aurait la brillante idée de la lui présenter. Sa mâchoire, d’une couleur variant du rose au violet, est couverte de petits points blancs et stries de la même couleur. Elle mesure jusqu’à 70 centimètres de haut lorsqu’elle est fermée et et 2 mètres de large quand elle est grande ouverte, ce qui donne une taille totale approximative de 1m60 à cette plante, lorsqu’on prend en compte son épaisse tige. Son régime alimentaire est composé des petits animaux qui passent à proximité d'elle. Puissant et agressif, son suc est capable de s’occuper d’une partie des os qu’elle ingère mais elle les rejettera pourtant directement après le processus de digestion (qui dure de 2 à 4 semaines selon la taille du repas). Pour attirer ses proies, elle dégage une odeur appétitive.


Le Corollier et les Corolles


Le Corollier est un arbre au tronc volumineux et aux feuilles ovales et orangées. Il surpasse la taille de la plupart des autres arbres et leur empêche donc un accès correct à la luminosité. Ainsi, il y a généralement peu d’arbres autour de cette espèce. On les trouve principalement dans les zones tempérées, que ce soit dans des forêts ou des clairières.

Sur cet arbre poussent des Corolles : gros fruits jaunes vifs dont la forme fait penser à une petite courge et à l’intérieur tendre et juteux. Ils sont comestibles et ont même un goût très agréable, subtil mélange de sucre et d’acidité. Bien que le fruit soit entièrement comestible, il est toutefois préférable de retirer les graines en son sein au vu de leur acidité extrême.. Bien que le sucre domine celle-ci. Les Corolles ne poussent généralement qu’au printemps et pourrissent très vite.


Le Bolet Trompeur


Le Bolet Trompeur ressemble à s’y méprendre à un bolet comestible. Même couleur brunâtre et même forme ronde pour le chapeau, mêmes petites lamelles présentes en dessous de celui-ci et même pied massif,... En réalité, il n’est reconnaissable qu’aux petits points bruns et noirs qui parcourent son pied mais qui peuvent facilement passer pour des traces de terre si on ne fait pas attention. Les plus vieux ont néanmoins des taches plus grosses qui permettent de les différencier plus facilement. On le trouve surtout dans les périodes humides, bien qu’il soient présents dans les forêts, aux pieds des arbres, quel que soit le temps.

Ce type de bolet est vénéneux. N’étant tout d’abord pas très digeste, il provoque, en plus de ça, des étourdissements et pertes de conscience régulières pendant deux ou trois jours après l’ingestion. Néanmoins, en manger un seul ne vous donnera qu’une petite indigestion, les effets d’étourdissements ne se faisant sentir qu’après en avoir avalé 3 le même jour, au minimum.


La Seditine


La Seditine est une plante dont l’apparence est semblable à une fleur faites de feuilles épaisses et grasses de couleur vertes pâles, très similaire à une plante succulente, et fait 30 centimètres de diamètre. De ses énormes racines, de la couleur de la terre séchée, s’en échappent d’autres qui prennent la forme de filaments très fins. Lorsque l’on broie la racine, on obtient une pâte compacte qui possède des propriétés relaxantes mais loin d’être assez puissante que pour endormir quelqu’un. Elle est surtout utilisée pour calmer le stress et les angoisses. Sous leur forme naturelle, les racines ont un goût fade et terreux. De ce fait, on mélange souvent du lait et du sucre à la pâte obtenue, pour rendre le goût plus appréciable et sans que ça n’altère ses propriétés. La Seditine pousse dans les endroits rocheux et est introuvable en hiver.


Les lianes sangsues
De simples lianes qui parasitent les arbres plus grands afin de pendre vers le sol. Pourvues d'une multitude de petites épines au venin paralysant, elle réagissent au son afin de venir s'enrouler autour de leur victime, celle-ci se trouvant bien vite dépourvue de tout moyen de s’échapper tant à cause de la force de contrition qu'à cause du venin. La plante va alors directement boire le sang de la victime afin de s'en nourrir, le processus est assez lent et peut prendre jusqu'à quelques heures, selon la taille de la proie. Elles ne tuent que très rarement leur repas, celui-ci étant libéré dès qu'elles ne trouvent plus suffisamment de quoi se nourrir sans le tuer, elles le relâchent alors, afin qu'il aille se restaurer et ainsi peut être nourrir une de ses compagnes.


Le Boquila
Le Boquila est une vigne qui est capable de modifier totalement son apparence afin de ressembler tout à fait aux feuilles des arbres et arbustes sur lesquelles elle grimpe. Cette incroyable capacité lui permet de faire croire aux insectes qu’elle est inoffensive et qu’ils peuvent venir sur elle. Tout au contraire, cette plante est très dangereuse. Même pour l’homme. Elle a dans ses petites fleurs camouflées, un venin qui paralyse les proies. Ainsi cette plante se déplace pour se mettre sur la personne paralysée et draine alors petit à petit les nutriments de l’hôte jusqu'à ce que celui-ci meure. Elle ne fait cela qu’avec de gros gibiers. Avec les insectes elle n’a même pas besoin d’utiliser son venin, elle se contente de les agripper pendant qu’ils restent sur elle. C'est ainsi qu'elle obtient à manger gratuitement.