La nouvelle Mise à Jour d'Irae : Reconquêtes, vient de sortir !
« Que l'Unique guide vos pas, voyageur. »
La Bibliothèque

L'homme qui s'occupait de ces rayonnages majestueux s'appelait Liberté, mais il est mort il y a plusieurs dizaines d'années. Depuis, les livres auraient pu être à l'abandon, mais un petit groupe de volontaires continue d'en écrire de temps en temps. Certains racontent même que plusieurs ailes de la Bibliothèque seraient cachées au public, invisibles derrières les murs à l'odeur de vieux papier.


La Bibliothèque est le Wiki d'Irae et de son univers. Sélectionnez un livre, une étagère, et commencez à lire pour vous imprégner de ces cultures, paysages, créatures et corps de métiers qui font la beauté de cet environnement fictif. Lire l'intégralité de la bibliothèque n'est pas nécessaire, aussi contentez-vous d'ouvrir les ouvrages dont le nom ou le sujet vous intéresse : vous êtes ici pour passer un moment agréable !
Si vous ne savez pas par où commencer, ou que vous préparez votre candidature, rejoignez le Hall d'entrée !

[Tout ouvrir]
Monde d'Aestiantine
Monde » Aestiantine
Monde » L'Aube des Temps
Monde » La Grande Ceinture
Monde » Les deux Lunes
Monde » Météorologie
Ennemis de l'Humanité
Ennemi » Les Aberrations
Ennemi » Les Grandes Vagues
Ennemi » Les Noirceurs
Métiers
Métier » Les Archimages
Métier » Les Artisans-Mages
Métier » Les Aruspices
Métier » Les Mémoires
Métier » Les Sentinelles
Métier » Les Veilleurs
Culture en Aestiantine
Culture » La Justice
Culture » La Politique
Culture » Le Sommeil
Culture » Les Armées
Culture » Les Effacés
Culture » Les Fêtes de Saisons
Culture » Les Noms de Famille
Régions de la planète
Région » Ancien Empire Tekuko
Région » Collines de Muuv
Région » Damier de Bréal (plaine)
Région » Enclave de Badradine
Région » Le Val de Veglion
Région » Les Gorges de l'Unique
Région » Les Grottes de Dranah
Région » Les Steppes d'Illouand
Région » Monts Cyrbrö (monts)
Région » Plaines d'Ylmär
Région » Prairies de Phlavari
Région » Trois Venhua (îles)
Magies éthériques
Magie » L'Éther
Magie » La Foliomancie
Magie » La Mécanancie
Magie » Le Runisme
Magie » Les Accélérations
Magie » Les Échanges d'éther
Cités et lieux d'interêt
Lieu » L'Ecrin
Lieu » L'Erlui
Lieu » La Grande Académie
Lieu » La Grande Earghan
Créatures et animaux
Créature » Les Animaux Forestiers
Créature » Les Arachs
Créature » Les Brutabracs
Créature » Les Cabricornes
Créature » Les Delepteros
Créature » Les Doulons
Créature » Les Narius
Créature » Les Pleureurs
Religion et croyances
Religion » La Forêt
Religion » Le Ahn
Religion » Le Culte du Rêveur
Religion » Le Laehsaelf
Religion » Le Ratakaju Gedol
Religion » Le Tumashi
Flore et nature
Flore » Les Arbres
Flore » Les Buissons
Flore » Les Divers
Flore » Les Fleurs
Flore » Les Herbes
Mythes et légendes
Mythe » Inferno
Mythe » L'Ombre du Gardien
Mythe » La ville de pierre
Mythe » Le temps des Déluge
Mythe » Les Dragons
Mythe » Les mégalithes de Norec
Mythe » Les Rêves Noirs
[HRP] Gameplay
[HRP] Gameplay » L'Archimage
[HRP] Gameplay » La Chasse
[HRP] Gameplay » La Lettre
[HRP] Gameplay » La Méca Symbio
[HRP] Gameplay » Les Ressources

L'Ancien Empire Tekuko

« Ancien Empire Tekuko », étagère Régions de la planète

L’Histoire et le contexte
L’Ancien Empire Tekuko est un pays à l’est des terres premières de l’Unique. Il s’agit d’un pays qui n’a connu que la guerre, constamment. Le pays garde en stigmate le manque de développement, un taux d’apparition de Noirceurs fort ainsi qu’une foule d’Aberrations qui n’a pas pu être contrôlée. Par conséquent, le pays est à la dérive.
La nature humaine a forcé la création d’une idéologie “non-noirceur”. Elle part du principe, à cause de la guerre, que l’apparition des noirceurs est de source purement humaine. Quand quelqu’un se sublime, c’est forcément que le mauvais revers de l’homme l’a déçu, choqué, attristé ou meurtri.

Cette idéologie consiste à contrôler ses émotions et à aller dans le sens de ses pairs. Exprimer des émotions est purement humain et il est impossible de lutter contre. Cependant, le pays a vu naître une religion qui vise à contrôler ses émotions via des rites (Gishiki) et des prières (Inori). Le comportement avec les autres compte aussi. On ne doit pas frustrer ou décevoir autrui, afin de préserver son esprit.
Ainsi, l’Ancien Empire de Tekuko est rythmé par un élan d’altruisme et vis dans une optique de paix de l’esprit. Cette religion, extraite d’une façon de penser, est l’unique espoir de ce peuple qui connaît bien trop de noirceurs et d’aberration à cause de la guerre.
Cependant, il est difficile de faire adopter un pareil mode de pensée et il doit obligatoirement être contrôlé, afin de protéger le bon esprit du peuple. C’est pourquoi le gouvernement à mis en place des Redresseurs de Torts (Ayamari) qui sont là pour faire office de police et appliquer la religion dans les rues.

Politique
Ce nouveau mode de pensée est né à l’apparition du Senpokü Detshi Hiasaki. Le Senpokü devient alors le chef du pays. Il devient un symbole fort du pays, modèle de sérénité et d’esprit pur. Ce dernier aide le pays à s’en sortir grâce à l’idéologie et les gens se tournent de plus en plus vers le culte de Senpokü et de l’esprit tranquille (Tumashi). Le Senpokü n’est cependant qu’un modèle de vie, non pas une idole.
Dirigé par le Senpokü et les Ayamaris, le pays porte l’espoir de pouvoir échapper à la forte population de noirceur et d’aberration grâce à leur nouvelle mentalité. L’arrivé de l’Unique sur ces terres a permis de sauver l’Empire qui s’est soumis à ce dernier. Le Seigneur Unique a décidé de laisser le système actuel en place, permettant à la population d’évoluer dans l’environnement hostile.
L’Unique a donc permis au peuple de détruire les noirceurs les plus puissantes, ainsi qu’un grand nombre d’aberration. Cet événement est appelé la Purge Noire (Burakahji). Pour remercier les efforts de l’Unique et de ses troupes, le pays a décidé de rajouter “Ancien” dans son nom, afin de marquer son éternel soumission.


Le pays se retrouve donc sous-développé (50 ans environ). La culture y est difficile, le commerce pénible. Tout le pays en souffre, à cause des noirceurs et des aberrations restantes. La région est trop peu rentable pour pouvoir faire intervenir les troupes Veilleurs nécessaires à la libération totale de la région.

Géographie
L’Ancien Empire de Teikuko se représente par un grand territoire circulaire. Au centre de ce dernier se trouve une île gigantesque, entouré d’une d’une mer qui en fait le tour. Cette grande île possède les plus grand gisements d’or du pays, voir les seuls. C’est la raison première des guerres qui ont éclatés dans ce pays. Dommage que cet or soit d’une bien mauvaise qualité.
Le pays est très humide, presque tropical. On y trouve que de la forêt, proche de la jungle et certains marais. On y trouve presque aucune montagne et aucune plaine. Ce qui empêche le pays d’être considéré comme étant tropical, c’est la température qui ne dépasse jamais les quinze degrés.
La Capitale du Pays se trouve au sud de l’île. Elle se nomme Argiki. On retrouve une autre grande cité, Primego, à l’est de l’île centrale. Au nord-ouest de l’île, on retrouve la cité de Vashina. Le Pays étant sous-développé, on retrouve des bâtiments et des structures exclusivement en bois. La pierre est rarement utilisée en fondation première. Les maisons sont sur des petits pilotis, les toits pointus. Les murs sont essentiellement fait de toile et de bois.

L’armée
Les anciennes armées étaient "populaire". Elles ont ensuite toutes été dissoutes. On retrouve les Ayamaris, qui représentent la police religieuse. On peut retrouver des Emphases mais la force armée la plus présente reste les Veilleurs, même s’ils sont en sous-nombre face aux problèmes de ce pays.
Les Ayamaris sont recrutés par le Senpokü directement. Il choisit ceux qui ont un esprit imperturbable et qui pourront mener la dure tâche qu’est de garder les esprits dans le droit chemin. Ils sont donc là pour appliquer le culte du Tumashi. Ils sanctionnent les étalages d’émotion et surveillent le crime, même si ce dernier est en baisse, voir inexistant. Ces derniers utilisent des lames spécifiques, sans garde. Ces lames requièrent un style de combat basé sur le mouvement du corps, la déviation de l’arme adverse et des coups tranchants.

La Culture
La culture du pays passe d’abord par la religion. On retrouve ensuite un respect éternel et une politesse bien prononcée. Elle passe ensuite par la tenue vestimentaire, qui se doit d’être sobre, dans des tenues amples. Les couleurs dominantes sur les tenues, sont le noir et le doré. On complète souvent les vêtements ample par des bandes de tissus enroulés.
Les gens doivent faire attention à leur hygiène et au paraître, afin de favoriser le bien être. Ils utilisent aussi beaucoup d'encens et de cendre, afin de protéger les lieux, de chasser les mauvaises idées.