La nouvelle Mise à Jour d'Irae : Reconquêtes, vient de sortir !
« Que l'Unique guide vos pas, voyageur. »
Lyrmine Astrecerf

Page Non validée
Ce personnage n'est pas encore validé. Écrivez un background de personnage cohérent avec l'univers ainsi qu'une présentation de joueur et remplissez les champs attendus, puis demandez la vérification à un MJ pour apparaître comme tel.


« Rarement des ombres m'avaient paru si concrètes, tant bien que je m'en suis heurtée. Et comme un vide béant dans l'abdomen, je sens le vent de leur susurres me traverser en un frisson de stupeur. »

Aliénée Astrecerf

0 Éclats
0 Éclats
0 Éclats
Personnage joué par : Observateur Fl0nk (mc: Lyrmine)

Métier : Sans emploi
Titre : Aliénée
Âge : 25

Introduction au personnage

[Aucune introduction au personnage n'a encore été écrite.]

Apparence du personnage

Elle n’avait que quelques années et on savait déjà que les hommes de la ville allaient faire courtoisie et toquer à notre porte pour obtenir sa main. Jusqu'au jour où elle s'est.. endormie. Lorsqu’elle obtint ses sept années je sû poser le mot juste sur elle : somptueuse. Ses yeux dont la malice semblait couler étaient peints d’un grisâtre singulier dans la toile splendide de son visage pâle et blême. Chaque parcelle de sa peau immaculée contrastait à sa majestueuse chevelure aux aspects châtaigne et noisette, dont les purs reflets tombaient contre les courbes nuancés de ses fils soyeux et soignés. On eût dit une page blanche et lisse sur laquelle notre face aurait pu se réfléchir, et la douceur de sa chaire était à faire rougir la tendresse de ses lèvres pomme. Sa démarche semblait être celle d’une entité céleste et divine, et sa voix d’un délicat envoûtait l’âme dans un morceau musical. Ses petites oreilles recouvraient la plupart du temps ses mèches les plus dociles, et son petit nez fin et courbé repérait ma soupe et ma compote aux amandes à des centaines à la ronde. Sa prestance effrayait parfois mon conjoint. Mais bien heureusement, le sourire qu’elle entrouvrait laissait voir sa magnifique denture et ses fossettes; cela m’offrait à chaque fois chaleur et bienveillance. Oh oui, bienveillante qu’elle était. Je pourrais parler de ses cils arabesques ou de son élégant tic, consistant à plisser très légèrement des yeux dès que son cœur s’emballe, pour n’importe quoi d’ailleurs : l’intrigue, la peur, l’amour, enfin..

Depuis des années je la regarde dormir..
Depuis des années je l'imagine souffrir là-dedans.

Je dois aussi avouer qu’elle tombait souvent malade et se blessait souvent, malchanceuse fillette.. Son problème de poumons n'arrangeait rien. Pauvre fille, ma mie, toussait et crachait parfois quelques goutées de sang. Elle était endurante, pouvait maintenir des efforts mais toujours elle se tenait l’abdomen en lâchant quelques gémissements, cela ne l’a pourtant jamais empêché de faire quoi que ce soit. Lyrmine poussait toujours les limites plus loin, et bien que les médecins et les plantes agissaient, que faire elle avait de se soigner. Le Destin, encore et toujours, religieuse cette gamine. Finalement, même si elle était fébrile et que sa peau était blanche comme mouton, ce qui frappait le plus chez elle c’était son odeur. Oh si vous la sentiez, vous en tomberiez amoureux, cette olfaction salvatrice d’amande douce et d’argan. Mais comme toute chose de la nature, un incroyable équilibre dérangeait la moitié de ses sorties, car elle pouvait tomber malheureusement faire d’étranges réactions à certaines plantes ou mets. Heureusement pour elle, la famille s’était faite d’amitié avec l'apothicaire du coin “‘Tite Lymouille qu’il l'appelait.” Tout le monde trouvait ça amusant, sauf elle.. D’ailleurs, si je devais finir sur une note amusante, ses joues viraient au rouge d’un claquement de doigt, c’était si mignon ! M’enfin elle a grandit la ‘tiote.. Elle me manque beaucoup, et j’espère qu’elle va bien où elle est.

Elle est étrange votre question, tout de même.. Mais oui il y a dire sur cette damoiselle. Ma fillette. Je me souviens des petites cicatrices dans sa nuque comme si c’était hier, je l’y chatouillais. Mais c’est que vous allez m’en tirer les larmes nom du ciel ! Dire qu'elle sommeille maintenant... et.. et ce trou dans sa poitr-..

Enfin, vous l’ai-je bien décrit ?

Coin personnel

Flink #7341

[Ce joueur n'a rien souhaité partager =(, quel dommage.]