La nouvelle Mise à Jour d'Irae : Reconquêtes, vient de sortir !
« Que l'Unique guide vos pas, voyageur. »
Falke Sylvetraque

Page Validée
Ce personnage est validé. Sa page est remplie selon les critères d'Irae, et est agréable à lire.


« Des couleurs, si belles couleurs ... Si douloureuses couleurs. »

Brisé Sylvetraque

0 Éclats
1 Éclats
7 Éclats
Personnage joué par : Pilier des Joueurs HawkeyeTFA (mc: HawkeyeTFA)

Métier : Sentinelle
Titre : Brisé
Âge : 30

Introduction au personnage

[HRP: Extrait d'un Poème glissé entre deux pages d'un livre, sur le comptoir du Nyibel, l'écriture est légèrement fébrile, quelques tâches d'encre ponctue le papier tandis qu'une odeur discrète de lavande s'en dégage, en s'attardant on remarque facilement que le texte à été rédigé il y à de cela quelques temps : Des années, tout au plus.]

[...]

«Danse, Rêveur, Sentinelle névrosée

Sous ombrage des Lunes-Jumelles voilée
Avance, frémissant d'un équilibre incertain

Traverse le monde, arpente le Rêve
Découvre ces secrets si bien cachés

Tend ta douce oreille, ô indiscrète
De tes mains couverts de velours, révèle-nous
Les méandres de nos terres et de nos cités

Et de la plante de ton pied, ô combien furtif
Glisse toi comme une ombre, entre les lumières
Et élance ta courte silhouette dans nos vies.
»

[...]

=-= ¤ - T - ¤ =-=



«Le silence, son poids m’insupporte

La tension monte, enfin

Désormais, j’entend, je vois

Tout s’accélère»



=-= ¤ - T - ¤ =-=



[HRP: Une scène, dont personne n'a été témoin, si ce n'est le temps. Dans des lieux oubliés, au fin fond d'une des ruelles tortueuses et sinueuses d'Earghan, lors d'une des plus longues nuit de l'année. L'endroit est vieux, mais correctement entretenu, ce n'est qu'une modeste demeure mais un ordre presque maniaque s'en dégage pour n'importe qui, y pénétrant. Tout semble avoir une place, une fonction. Un homme se trouve derrière un comptoir, son attention focalisée sur quelque chose.]

«L’homme prend le papier de ses deux mains, faisant sauter le cachet de cire d’un geste du pouce s’étant au préalable attardé sur le camée qui scellait la lettre. Dépliant la chose, il laisse son regard parcourir les lignes et les lettres, son visage gardant une expression impassible à mesure de sa lecture. Finalement, il marque un arrêt, repliant le papier comme il l’a trouvé, avant de le ranger sous une pinte vide, inspirant profondément.

- Vraiment ?

Il ferme l’oeil, glissant un regard à son manteau accroché contre un mur, s’avançant pour l’enfiler mécaniquement avant de ranger progressivement l’endroit dans lequel il habite. Se penchant, il passe une main sous la table pour tirer un tapis, soulevant une trappe, qui donne sur un rangement dissimulé, il reste là, immobile pendant quelques minutes.

- Un contrat est un contrat. Celui-ci sera le plus important de tous.

Sur ces mots, il se saisit de la bandoulière, l’attachant, puis, il attrape les différentes parties de son équipement, rangeant le tout avec une minutie qui lui provient d'années de pratique, sous sa tenue, ne laissant presque rien percer la couverture de son coupe-vent. Finalement, il se redresse, remontant le foulard sur sa bouche jusqu’à la base de son nez, attrapant son couvre-chef qu’il visse sur son crâne sans un bruit, rajustant le cache-oeil sur son orbite droite, jetant un dernier regard à la pièce.

- Ce soir, Hawk Sylvetraque rejoins la chasse


=-= ¤ - T - ¤ =-=




[HRP: L'écriture à été raturé plusieurs fois, avec de plus en plus de force, et de véhémence dans le geste, au final ce n'est qu'un bout de papier à moitié chiffonné sur un bureau en bois. Si on se force à la lecture de la chose, après l'avoir déplié, il ne reste qu'une seul phrase en dernière ligne, qui ne semble pas être l'ébauche d'un texte plus long, vraisemblablement sans suite.]


«

Je voulais vous dire ..
Pour hier soir ..
Je vous aime..
Mes excuses Mademoiselle ..
Bonjour à vous ..
Avant tout..



Je suis désolé.

»



=-= ¤ - T - ¤ =-=





=-= ¤ - T - ¤ =-=



C'est finit.
J'ai survécu.
Continuons.



=-= ¤ - T - ¤ =-=

Apparence du personnage

“ Il était là, derrière le comptoir de la Taverne. L’Homme en chemise attrapait les pintes pour les nettoyer de son chiffon avec un geste mécanique usé par le temps. Son visage affichait une expression calme, ses traits carrés étaient détachés de ce qui se passait, son oeil valide, bleu comme une mer de tempête nocturne, parcourait son ouvrage avec vivacité. Marquant une pause il redresse le visage, laissant voir avec plus de détails ce dernier, traversé d’une balafre qui lui mord l’orbite droite avant de se perdre dans ses cheveux châtain foncés lui tombant légèrement sur le visage, s’agitant au rythme de ses gestes, révélant son crâne rasé à partir de l’oreille jusqu’à la nuque.

Des échauffements de voix.

Le bruit persiste, devenant dérangeant, le Tavernier repose les pintes les unes à côtés des autres, toujours aussi impassible, remontant ses manches, il dévoile deux avant-bras d’une musculature sèche, striés de cicatrices qui partent des poignets et se perdent dans le tissus au niveau des coudes. De ses deux bras qui tranchent avec sa silhouette en apparence si anodine et transparente, qu’on aurait tendance à oublier avec facilité, il défait le haut de sa chemise en murmurant, laissant entrevoir le haut d’une cicatrice qui lui zèbre visiblement le torse.

Une histoire de femmes.

Il enjambe le comptoir avec une souplesse dans son geste, le survolant comme si il n’était même pas là, avant de se diriger avec des pas silencieux malgré leur vitesse sur les deux fauteurs de troubles, séparant ceux-ci rapidement avec des mouvements contrôlés et habitués, haussant le ton de sa voix grave, mais sèche, qui résonne entre les murs. Le contentieux se termine aussi vite qu’il avait commencé, le Tavernier retournant à sa place derrière le comptoir en vieux bois, une lueur amusée dans le regard.

Il avait l’habitude, la confiance, l’attrait.


Extrait du journal d’une Saltimbanque itinérante



-----------------------------------------------------




Dans la foule de gens, rassemblé devant l'immense Beffroi, un homme se tient à part, de seulement quelques mètres, il semble être assez stoïque. Les bras croisés sur le torse, la première chose qui choque un observateur, c'est probablement son exhalation. Il est différent. Ce rouge-sang si proche d'une Aberration, même si vous le voyez bien qu'il n'en est clairement pas une. Sa tenue est élimé, parfois un maigre trou est visible, révélant des carrés de peau intact. Il enfilera éventuellement une petite paire de lunettes à l'apparence anodine, en rajustant son manteau orné du symbole du Soleil de la Famille.

En poursuivant l'observation, vous constatez qu'il vous à remarqué, c'est alors que peut-être le détail du Grappin qui pend à sa bandoulière, aux côtés d'une Dague visiblement runé vous viendra aux yeux. Tout comme l'étrange Lance qui traîne dans son dos, tout laisse à pensé qu'il est loin d'être un personnage anodin. A défaut, possiblement dangereux. Pourtant il garde un calme profond en vous observant, presque dérangeant même.

Puis il esquisse un sourire.

Coin personnel

Hawk#9277

Thème du Personnage : https://www.youtube.com/watch?v=G9H6ULM-Bwg (Garbage - Not your kind of people)
Anecdotes :

- Le personnage est grandement inspiré de l'ambiance de Bloodborne !
- J'ai dû le retravailler en grande partie pour le rendre agréable à jouer pour moi, lorsque j'ai repris Irae.
- Si vous lui donnez une guitare, il jouera certaines musiques très spécifiques dont il ce souvient, incapable d'en faire plus.
- Il tient toujours son visage légèrement de biais, à cause de son oeil borgne ! Ainsi sa tête est toujours en décalé par rapport à son oeil gauche.